À Propos

L’initiative de développer la Stratégie Globale pour améliorer les statistiques agricoles et rurales est née en tant que réponse au manque de capacités des pays en développement dans la collecte de données statistiques fiables sur l’agriculture et l’alimentation et dans l’élaboration d’un cadre de référence pour les systèmes de statistique agricole durables et à long terme.

Objectif, principales composantes

La Stratégie globale est un cadre de référence pour améliorer la disponibilité et l’utilisation de données sur l’agriculture et le monde rural, nécessaires à la conduite des politiques de développement basées sur les faits.

Les trois principales composantes à la base de la Stratégie Globale sont les suivantes:

  1. Produire un ensemble minimum de données de base;
  2. Mieux intégrer la statistique agricole au sein des Systèmes Nationaux de statistique;
  3. Améliorer la gouvernance et renforcer les capacités statistiques.

Mise en œuvre du programme

La Stratégie globale est mise en œuvre à travers son plan d’action global, qui définit les activités d’assistance technique, de formation et de recherche ainsi que les mécanismes de gouvernance.

En se basant sur le plan d’action global, chaque région développe son propre plan d’action régional en l’adaptant aux particularités de la région.

Au niveau mondial, le programme est coordonné par le bureau de coordination global, hébergé par la Division de la Statistique de la FAO. Son rôle principal est de fournir des indications stratégiques d’ensemble ainsi que de développer de nouvelles méthodologies statistiques  d’un bon rapport coût-efficacité, des manuels et matériels de formation pouvant soutenir la mise en œuvre du programme aux niveaux régional et national.

Les activités au niveau régional sont conduites par les partenaires régionaux, qui fournissent de l’assistance technique aux pays et coopèrent avec les partenaires aux niveaux sub-régionaux et nationaux. À ce jour, les partenaires mettant en œuvre la Stratégie Globale sont la Banque Africaine de Développement (BAD), la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), la Commission Economique et Sociale pour l’Asie et le Pacifique (CESAP) ainsi que le Bureau Régional de la FAO à Bangkok.